45% connectés non-stop
45%Note finale
Avis des lecteurs 3 Avis
95%

Le géant Apple va-t-il nous sauver de l’addiction ?

Il est difficile de nier qu’une grande partie d’entre nous est accro à son téléphone portable. Il est l’objet à tout faire, du visionnage de séries à l’outil de travail, il ne nous quitte plus ! On compte 45% de personnes connectées non-stop. Cette consommation numérique abusive est au cœur du nouveau projet Apple. La multinationale américaine mettra sur les stores cet automne de nouvelles fonctionnalités pour lutter contre l’addiction aux smartphones.


Les mesures qui vont soigner vos maux

Pour vous « désintoxiquer », Apple a de la ressource. Une des premières initiatives sera la consultation détaillée de l’utilisation que vous faites de votre téléphone. Sites internet, applications mobiles, notifications tout y passe ! Vous pourrez ainsi voir le temps exact que représente votre consommation digitale par jour.

Et pour réagir aux chiffres probablement faramineux qui vous attendent, la marque a mis au point un système qui vous permettra de choisir le temps maximal que vous vous autorisez à passer sur une application. Une fois ce délai dépassé il vous sera impossible d’accéder à celle-ci.

Apple apporte également des améliorations à la fonctionnalité « Ne pas déranger ». Votre écran sera assombri et vous ne recevrez vos notifications parues dans la nuit qu’au petit matin pour ne pas être tenté de les ouvrir. Enfin, cerise sur le gâteau 🍰, le contrôle parental sera renforcé grâce à un accès direct aux paramètres des appareils de leurs enfants.

Les parents pourront ainsi limiter leurs progénitures et les inciter à pratiquer d’autres activités telles que le sport ou les devoirs (beaucoup moins drôle). Néanmoins, pas si sûr que ces nouvelles fonctionnalités soient utilisées massivement.

Tout d’abord parce que certains ne voient aucun inconvénient à être dépendants ; ensuite parce que le téléphone portable reste un objet d’une grande utilité. Il nous permet de gagner du temps, de communiquer avec des proches habitants loin de nous ou encore de nous sécuriser. Enfin, certaines personnes seraient-elles accros au point de devoir être aidées par un tiers ? et encore pire, par Apple ?

Une addiction à ne pas prendre à la légère

Souffrir d’une addiction n’a rien d’anodin. Celle des smartphones peut entraîner de nombreux symptômes tels que des insomnies, des troubles de l’anxiété ou encore des dépressions. Les adolescents en sont les principaux touchés et ce à travers le monde.

Cette année, 45% des jeunes aux Etats-Unis avouaient être connectés quasiment toute la journée selon Pew Research Center.

Un chiffre peu étonnant, notamment dû aux notifications. Ces pop-ups qui nous indiquent toutes sortes d’informations agissent sur nos émotions et se substituent à notre cerveau. Rappel de rendez-vous, arrivée de messages inattendus, nouveau niveau débloqué sur votre jeu favori… les notifications nous font passer du rire aux larmes.

Le smartphone qui pense pour nous devient alors indispensable et nous suit même jusque dans notre lit ! Pour ralentir ce fléau, le collège et lycée anglais Stroud a imposé à ses élèves une semaine sans appareils électroniques au sein de l’établissement mais aussi à la maison.

Et les résultats sont sans appel. Les élèves étaient moins stressés, dormaient mieux et réussissaient mieux leurs devoirs. Les parents qui ont substitué le « n’utilise pas ton portable à table » à  « Ne mets pas les coudes sur la table » seront-ils sauvés pour autant ? On en doute !

Et vous, oserez-vous utiliser les nouveaux paramètres Apple ?

Eva R.

X